techredac
 

Une application capable de détecter si votre enfant a une otite


Rédigé le Mercredi 22 Mai 2019 à 08:45
Andrée Navarro


Des chercheurs américains ont développé une application capable de diagnostiquer les otites. Un outil qui ne doit en aucun cas remplacer une consultation médicale.


Selon la revue Science Translational Medicine du 15 mai 2019, des chercheurs de l’université de Washington aux États-Unis, ont développé une application pour smartphone capable de détecter, avec une précision de 85%, une otite moyenne aiguë ou à effusion.

Le prototype qui n’est pas encore disponible, utilise le microphone et les haut-parleurs des téléphones. L’application émet un son similaire à un pépiement d’oiseau qui percute le tympan avant de revenir au microphone. En fonction de la nature du son reçu, l’application peut détecter s’il y a du liquide derrière le tympan. Le diagnostic s’affiche alors sur l’écran sous forme de message simple.

Comment ça marche ? Un petit entonnoir en papier recouvre le téléphone et débouche dans le pavillon de l’oreille. Il peut être imprimé, découpé et scotché. L’application est adaptée à tous les modèles d’iPhone et à de nombreux smartphones sous Android car leur microphone et les haut-parleurs sont placés au même endroit.

L’application, testée chez 98 enfants qui avaient tous une oreille infectée, a été capable de différencier les trois types de fluides (séreux, mucoïde ou purulent) qui se forment dans les tympans en cas d’otite avec, au maximum, 14% d’erreur. Si elle obtient deux réponses différentes lors de plusieurs tentatives réalisées sur une même oreille ou si elle ne parvient pas à trancher, l’application estimera que le diagnostic est positif. Une façon, selon les auteurs de l’étude, d’orienter vers des examens complémentaires, et ainsi de réduire le risque de passer à côté du bon diagnostic.

Les chercheurs américains estiment que ce dispositif pourrait permettre de faciliter le diagnostic dans les régions du monde disposant de peu de moyens (à condition quand même de disposer d'un smartphone) et surtout d’aiguiller les parents en cas de doute.






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Janvier 2019 - 20:11 Doctolib lance sa plateforme de téléconsultation