techredac
 

Un label pour certifier la valeur scientifique des applications de santé


Rédigé le Mercredi 20 Avril 2016 à 00:55
Andrée Navarro


Difficile de se retrouver dans les applications. C'est pour promouvoir les bonnes pratiques que DMD Santé, une startup française vient de créer le premier label pour certifier la valeur scientifique des applications et leur respect de la législation.


Selon la dernière étude d'IMS Institute for Healthcare Informatics, il existerait pas moins de 165.000 applications bien-être et santé sur App Store et Google Play.
Aucune structure n'est rattachée au ministère de la Santé pour les évaluer. Pour pallier ce vide, DMD santé propose aux patients et aux personnels de santé d'évaluer ces applications.

Le mHealth Quality pour qualité de santé mobile, est le premier label français qui attribue une certification à des applications de santé pour leur « valeur médicale », le respect de la sécurisation des données ou le respect de la législation en vigueur.

Comment obtenir ce label ? L'éditeur de l'application doit remplir un questionnaire
sur le site M-healthquality.eu. Ensuite il choisit la catégorie de son outil (application destinée à l'observance, base de médicaments, serious game...). Des questions permettent de vérifier la conformité médicale, juridique (hébergement de données, réglementation du dispositif médical notamment), éthique et de vérifier les bonnes pratiques sur la sécurité informatique. L'éditeur reçoit un avis et des conseils selon les réponses données afin de parfaire son application. Il obtient également des points pour les différents thèmes du questionnaire (médical, juridique...) dont le contenu est modifié si la législation évolue. Des questions sont éliminatoires.....

Il faut savoir que le questionnaire est gratuit depuis le 29 mars mais l'éditeur devra payer pour obtenir le fameux label. DMD Santé prévoit la création avant l'été 2016 d'un magasin en ligne pour mettre en avant les applications santé bénéficiant de son label.



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 12 Janvier 2019 - 18:57 Chine - renforcement de la censure