techredac
 

Ukraine - Big Brother is watching you


Rédigé le Mardi 28 Janvier 2014 à 08:52
Andrée Navarro


Les manifestations ne faiblissent pas à Kiev, en Ukraine. Des manifestants ont reçu sur leur téléphone portable un texto anonyme pour le moins suspect.


SMS en Ukraine
SMS en Ukraine
 "Cher abonné, vous êtes enregistré comme participant à une émeute" ou à "un trouble massif à l'ordre public". Les personnes qui ont reçu ce message se trouvaient à proximité des affrontements avec les forces de police. Ce SMS a vite fait le tour des réseaux sociaux et nombreux ont été les internautes à le comparer au roman de George Orwell « 1984 » et son célèbre « Big Brother is watching you ».. Des journalistes auraient également reçu le message non signé, mais néanmoins largement attribué aux autorités ukrainiennes, qui tentent de faire taire la rébellion.

Selon le Guardian, le ministère de l'intérieur Ukrainien a démenti être l'auteur du SMS,  "tout en précisant qu'il étudiait les images de vidéo-surveillance pour déterminer qui étaient les participants les plus actifs dans les émeutes, et les arrêter".  Les compagnies de téléphonie mobile clament leur innocence et évoquent des "équipements illégaux", des stations "pirates" qui permettent d'envoyer des messages aux clients de tout opérateur qui se trouveraient dans une même zone, sans passer par eux. Certains évoquent une opération de hackers. Des pirates ont pu utiliser un "IMSI Catcher", c'est-à-dire un appareil qui se fait passer pour une station relais de téléphones portables.

Pour rappel, en Égypte, pendant les derniers jours de la révolte contre le régime d'Hosni Moubarak, les clients de Vodafone Égypte avaient reçu un SMS appelant "les hommes honnêtes et loyaux à affronter les traîtres et les criminels et à protéger le peuple et l'honneur".

Le message d'intimidation n'a pas pour autant dissuadé les manifestants de Kiev qui poursuivent leurs actions.