techredac
 

USA : un spray nasal pour lutter contre les suicides dans l’armée


Rédigé le Mardi 21 Août 2012 à 00:28
Andrée Navarro


On apprend sur le site Business Insider que près d'un soldat se serait suicidé chaque jour, et qu'«à présent, plus de militaires meurent de leurs propres mains que des mains des talibans en Afghanistan».


Suicide Prevention
Suicide Prevention
Le département de la Défense a confirmé le 16 août, 66 suicides depuis le début de l'année et enquête sur 50 de plus. En juillet, 38 soldats américains sont morts de suicides présumés.


Pour le général Lloyd J. Austin III, vice-chef d'état major de l'armée américaine  «Le suicide est l'adversaire le plus coriace que j'ai rencontré durant mes 37 années dans l'armée.»


Devant une telle hécatombe, l'armée américaine a souhaité réagir et a fait un don de 3 millions de dollars soit 2,4 millions d'euros à l'école de médecine de l'Université d'Indiana pour créer un spray nasal anti-suicide. C’est le Dr Michael Kubek qui dirige l'expérience. Il travaille sur un spray délivrant une dose de thyréostimuline (TSH), qui provoquerait un effet euphorique, calmant et antidépresseur.


Le TSH a déjà été utilisé  pour traiter les dépressions sévères et les troubles bipolaires. Le docteur Kubek a expliqué «Nous savons depuis les années 1970 que le TSH a des effets antidépresseurs, et que ça marche très rapidement [...] Le problème de fond a été de trouver comment le faire entrer dans le cerveau.» Parce que jusqu'à présent l'injection de TSH était douloureuse et compliquée. Ni la prise de médicaments ni les injections ne permettaient de franchir la barrière hémato-encéphalique. Les patients habitués aux ponctions lombairespourront bientôt peut-être obtenir le même effet avec juste un coup de spray dans le nez.




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Janvier 2019 - 20:11 Doctolib lance sa plateforme de téléconsultation