techredac
 

Twitter accusé par l'Inde d'attiser un conflit ethnique


Rédigé le Vendredi 24 Août 2012 à 00:06
Andrée Navarro


L'Inde menace de prendre des mesures à l'encontre de Twitter après la mise en ligne de messages susceptibles d'avoir attisé des tensions ethniques contre des migrants du nord-est du pays


Twitter
Twitter
Selon le quotidien Times of India, des dizaines de milliers de personnes ont fui les villes de Bangalore et de Bombay ces derniers jours pour rentrer dans l'Etat de l'Assam, dans le nord-est de l'Inde. Les raisons de cet exode ? L'envoi de menaces sur les téléphones portables et Internet affirmant que les Assamais seraient attaqués par des musulmans après la fin du Ramadan, en représailles à de récentes violences interethniques qui ont opposé les deux communautés dans cet Etat.


Le gouvernement indien a demandé à Twitter et à d'autres sites de réseaux sociaux de supprimer le contenu "malfaisant et incendiaire". Il a aussi bloqué des pages internet et l'envoi de textos "de masse".


"Si Twitter ne répond pas à notre requête, nous prendrons des mesures appropriées", a indiqué un responsable au sein du ministère de l'Intérieur, R.K. Singh, cité dans le "Times of India". "Nous avons demandé au ministère des Technologies de l'information de leur adresser un préavis".


Facebook et Google on déjà t indiqué qu'ils étaient en contact avec le gouvernement et qu'ils disposaient d'une politique interdisant les contenus incitant à la violence.