techredac
 

Sunwaterlife - la valise qui produit de l'eau potable


Rédigé le Mardi 26 Juillet 2016 à 22:26
Andrée Navarro


L' entreprise française Sunwaterlife a réussi à concevoir et commercialiser une technologie baptisée Aqualink qui pourrait permettre à certaines populations d'Afrique ou d'Asie d'obtenir facilement un accès à l'eau potable.


La société française Sunwaterlife a mis au point une valise de 40 kilos capable de filtrer au moins 700 litres d'eau par jour. La technologie repose sur la filtration des eaux polluées grâce à un système portatif qui élimine tous les agents bactériens et viraux contenus dans les fleuves afin de rendre leur eau potable.

Comment ça marche ? un tuyau pompe l'eau depuis une rivière polluée grâce à un moteur alimenté par des panneaux solaires. L'eau ainsi pompée est conduite dans 5 filtres successifs qui bloquent toutes les impuretés.

Le premier filtre possède des pores entre 4 et 10 fois plus petit qu'un cheveu. Le deuxième filtre bloque les bactéries et les globules rouges. Le troisième retient les virus grâce à des pores de l'ordre de 0,01 micromètre qui peuvent bloquer les virus Ebola ou le viru de la dengue qui font environ 0,04 micromètre de diamètre. Les deux derniers filtres servent à stopper les sels, les pesticides ou encore les solvants.

Cette valise permet d'obtenir une eau potable répondant aux normes de Santé publique en utilisant uniquement l'énergie solaire dans des zones souvent mal desservies en électricité.

On peut lire sur le site de la société Sunwaterlife «L’eau contaminée est le premier vecteur de transmission des maladies dans le monde. Les villages reculés restent encore privés d’eau potable malgré la présence de puits. Les femmes et enfants "porteurs d’eau" marchent des kilomètres pour s’approvisionner en eau potable, au détriment de leur vie active et de leur éducation…».

Cette technologie a une durée de vie de 15 ans si les filtres sont nettoyés régulièrement et changés annuellement.

Cette technologie, disponible à partir de 4300 $, n'est pas accessible à tout le monde. Sunwaterlife a donc conclu des partenariats avec des ONG et des écoles pour permettre aux communautés d'y avoir accès. Elle s'est associée au projet It's About My Africa qui fait appel au financement participatif pour «offrir une solution pérenne d’accès à l’eau potable à 100 000 personnes dans les pays prioritaires».






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Avril 2019 - 15:36 La première photo d'un trou noir