techredac
 

«Stop the cyborg», la campagne anti-Google Glass


Rédigé le Mercredi 27 Mars 2013 à 04:36
Andrée Navarro


La miniaturisation et la facilité avec laquelle on peut prendre une photo ou filmer grâce à une simple commande vocale, pourraient transformer les règles du tolérable en société. Un collectif britannique estime que les lunette high tech de Google vont menacer la vie privée...


«Stop the cyborg»,
«Stop the cyborg»,
La date exacte de mise en vente des Google Glass  n'est pourtant toujours pas connue, mais ces lunettes high tech focalisent déjà les inquiétudes. Aux États-Unis  plusieurs députés de l'État de Virginie-Occidentale ont déposé la semaine dernière une proposition de loi visant à encadrer leur utilisation au volant pour les automobilistes de cet État.

En Angleterre, trois Londoniens ont lancé la campagne «Stop the cyborgs » pour sensibiliser la population aux dérives possibles apportées par un ordinateur et une caméra suffisamment miniaturisés pour tenir sur une branche de lunettes.

«Notre objectif est d'ouvrir le débat et d'encourager les gens à réclamer des zones libre, sans surveillance perpétuelle afin qu'ils puissent parler et se comporter librement», écrit le collectif. «Nous ne réclamons pas une interdiction totale de tels appareils mais il est important que les citoyens puissent converser sans la crainte que tout puisse être publié ou utilisé dans une procédure judiciaire».

Pourtant, Google Glass ressemble à nos smartphones avec lesquels on peut déjà filmer sans se faire repérer en faisant semblant de téléphoner. Et les fonctions GPS/wifi permettent déjà à Google ou Apple d'enregistrer tous nos déplacements. Bon, officiellement, les données sont anonymisées...




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 10:40 Apple va modifier ses iPhone en Chine