techredac
 

SpiroCall - diagnostiquer une maladie respiratoire grâce à un simple téléphone - vidéo


Rédigé le Mercredi 11 Mai 2016 à 00:08
Andrée Navarro


En Grande Bretagne, des chercheurs ont mis au point un dispositif qui permet de diagnostiquer, par le biais d’un simple appel téléphonique, un certain nombre de maladies pulmonaires.


Il aura fallu quatre années de recherches au sein des laboratoires de l’Université de Manchester pour mettre au point "SpiroCall", un dispositif qui permet à toute personne possédant un téléphone d'avoir (presque) instantanément un diagnostic. Partant du principe que chaque voix humaine est unique, les scientifiques ont trouvé un algorithme qui, par le biais d’un simple appel téléphonique, est capable de détecter la plupart des maladies respiratoires.

Comment ça marche ? On compose un numéro sur un téléphone portable (pas forcément un smartphone) et on souffle dans le micro de ce téléphone. Le son est envoyé à un serveur avant d’être analysé par un algorithme qui détermine la qualité du souffle et la pression de l’air au moment de l’expiration. Au bout de quelques secondes, vous recevez un SMS contenant les résultats.

SpiroCall ne remplace pas bien sûr un médecin, mais il est capable de faire un premier diagnostic d'asthme, de mucoviscidose ou de bronchopneumopathie chronique obstructive. Ce dispositif pourra s'avérer particulièrement utile dans les pays en développement, où les centres de soin ne sont pas toujours accessibles.

Des tests ont déjà été menés aux États-Unis, en Inde et au Bangladesh sur plus de 4000 patients et la marge d’erreur s’est révélée inférieure à 6,2%, si on compare les résultats fournis par SpiroCall à ceux d’un matériel médical classique, en dessous donc de la barre des 10% établie par l’American Thoracic Society pour attester de la fiabilité d’un appareil.






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Janvier 2019 - 20:11 Doctolib lance sa plateforme de téléconsultation