techredac
 

Sida – avis favorable du CNS pour les autotests de dépistage


Rédigé le Samedi 23 Mars 2013 à 13:42
Andrée Navarro


Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, avait demandé un nouvel avis au CNS, le Conseil national du Sida sur la commercialisation en France d'autotests de dépistage de l'infection à VIH. Cet avis vient d'être rendu public.


autotests de dépistage
autotests de dépistage
Les autotests de dépistage du Sida, qui permettent de pratiquer soi-même un test pour savoir si on est infecté par le VIH, ont reçu hier vendredi un avis favorable du CNS, le Conseil national du Sida. Une libéralisation réclamée depuis longtemps par les associations.

L'emploi d'autotests de dépistage du Sida devrait permettre de découvrir 4 000 nouvelles séropositivités VIH et d'éviter 400 nouvelles infections, la première année de l'introduction. Ces chiffres, estimés à partir de données américaines, figurent dans l'avis émis hier par le CNS. "Considérant l'importance de l'enjeu d'améliorer la précocité du dépistage en France, les propriétés des autotests, la place qu'ils sont susceptibles de prendre dans l'offre de dépistage et leur rapport bénéfices-risques, le Conseil national du sida se prononce en faveur de la mise à disposition des autotests de dépistage de l'infection à VIH."

Le CNS recommande un certain nombre de mesures pour optimiser l'efficacité et la sécurité de cet outil de dépistage. D'abord, des autotests doivent constituer "un dispositif additionnel et complémentaire de l'offre existante de dépistage de l'infection à VIH". Ils ne sont pas destinés à remplacer les examens classiques, car leur résultat doit être confirmé par un test biologique conventionnel. Leur usage doit être accompagné de différentes démarches de prévention, ainsi que de la recherche des autres infections sexuellement transmissibles.

Les autotests seront distribués par des "opérateurs pertinents" (associations, centres d'information, de dépistage et de diagnostic, médecine générale, ainsi que pharmacies, parapharmacies et Internet), en même temps que différents documents sur ses conditions d'usage, les enjeux d'un test de confirmation et d'une prise en charge thérapeutique. 






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Janvier 2019 - 20:11 Doctolib lance sa plateforme de téléconsultation