techredac
 

Sharp et ses usines numériques de fraises


Rédigé le Mercredi 3 Février 2016 à 17:49
Andrée Navarro


Sharp, le groupe japonais d''électronique vient de mette au point des usines numériques qui reproduisent les conditions idéales de culture des fraises.... sans pesticides


Selon le journal Nikkei, le japonais Sharp devrait commercialiser des "usines numériques' de fraises déjà testées pendant plus de 2 ans à Dubai, dans les Émirats arabes unis.

Comment ça marche ? La culture se déroule dans une enceinte fermée qui reproduit les conditions idéales de culture en combinant trois technologies: un éclairage à LED pour générer la bonne lumière nécessaire la croissance et la maturation du fruit, un purificateur d‘air pour éliminer les germes et un système de contrôle numérique qui transcrit l‘expérience des cultivateurs et détermine les meilleures conditions en termes de luminosité, température ou humidité.

Il faut savoir que la fraise supporte mal les transports sur de longues distances. Avec ce système, Sharp va localiser la production quels que soient les climats et l'environnement. L'autre avantage étant de déguster des fruits sans pesticides.

L'usine à fraises proposée 820 000 dollars, pourrait intéresser les supermarchés, les restaurants et bien sûr..... les milliardaires.






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 10:40 Apple va modifier ses iPhone en Chine