techredac
 

Russie - Vera le robot recruteur de salariés


Rédigé le Dimanche 6 Mai 2018 à 21:53
Andrée Navarro


« Bonjour, je m’appelle Vera et je suis un robot. Est-ce que vous cherchez toujours du travail ? » Mise au point par des développeurs de Saint-Pétersbourg, Vera est un robot utilisé par des compagnies internationales comme Auchan, Ikea, L’Oréal et PepsiCo pour des recrutements.


Ça se passe en Russie... le robot s’appelle Vera, parle anglais et russe, est capable de tenir une conversation avec un candidat, par téléphone ou par visio conférence. Plus de 200 entreprises – dont Ikea – utiliseraient déjà ses services pour recruter des salariés. C’est Vera qui choisit seule qui elle va appeler parmi les candidats. Après l’entretien, elle décide également seule qui elle retient. Rassurez-vous, elle ne signe pas encore le contrat de travail . C'est un humain qui prend la décision finale.

Le robot Vera, mis au point par une start-up russe, peut mener jusqu’à 1 500 entretiens par jour, 24h/24, 7j/7, envoyer des mails de suivis dans différents fuseaux horaires, assurant 10 000 appels téléphoniques simultanément. Vera a été développée pour recruter des candidats à des postes d’ouvriers, mais elle est aujourd’hui en mesure de sélectionner des développeurs et d’autres spécialistes techniques.

Comment ça marche ? Vera combine les technologies de reconnaissance vocale de Google, Amazon, Microsoft et Yandex, et a ainsi appris 13 milliards de mots à partir de 100 000 offres d’emploi, mais aussi de programmes télévisés et de pages Wikipédia afin de pouvoir communiquer de manière naturelle.

Alexei Kostarei, un des fondateurs de l’entreprise souhaite « créer une sorte d’Uber du recrutement». Il est persuadé que l’intelligence artificielle peut faire gagner du temps aux entreprises.