techredac
 

Rencontre Zuckerberg/Macron sur la manière de contrôler les contenus


Rédigé le Samedi 11 Mai 2019 à 18:32
Andrée Navarro


Reçu le10 mai à l’Élysée par Emmanuel Macron, Mark Zuckerberg, le patron de Facebook laisse une nouvelle fois entendre que sa plateforme va révolutionner le fonctionnement de la démocratie.


Alors que la pression s'intensifie pour réguler les réseaux sociaux et tout particulièrement Facebook, Emmanuel Macron et Mark Zuckerberg ont discuté le 10 mai à l’Élysée des moyens à développer pour lutter contre les contenus haineux. En effet, la France envisage de promouvoir une loi qui obligerait les réseaux sociaux à retirer les contenus signalés dans les 24 heures, sous peine d'amende conséquente, et souhaite promouvoir une telle régulation au niveau européen.

Selon l’Élysée, le patron de Facebook a suggéré de limiter la "viralité" du contenu plutôt que sa durée de publication, en empêchant par exemple qu'il soit republié ou suggéré à d'autres utilisateurs.

Ces dernières années, nous avons dû vraiment nous focaliser sur un certain nombre de questions sociales d'importance », a déclaré le patron de Facebook sur France2. « Nous avons dû mettre en place des systèmes pour être plus proactifs, pour chercher les mauvais acteurs », a-t-il défendu en admettant s'être senti «responsable » de la propagation de messages haineux sur son réseau social.

Selon lui « Il faut qu'il y ait de nouveaux règlements pour Internet, qui spécifient les responsabilités des entreprises d'une part, et celles des gouvernements ». Et de poursuivre « La démocratie, ça marche, et c'est pour ça que nous voulons collaborer avec les équipes du président Macron ». Il faisait en cela référence à la législation discutée avec le président français quelques heures plus tôt.