techredac
 

Recherche - l'ADN sur une clé USB - vidéo


Rédigé le Dimanche 6 Juillet 2014 à 14:57
Andrée Navarro


L'Office européen des brevets fêtait le mois dernier à Berlin les inventeurs européens de l'année. Le britannique Christofer Toumazou a été récompensé dans la catégorie Recherche pour une clé USB qui décode l'ADN d'un patient en quelques minutes.


l'ADN sur une clé USB
l'ADN sur une clé USB
La communauté scientifique jugeait impossible en 1985, l'idée même de séquencer l'intégralité de l'ADN humain car les ordinateurs à cette époque auraient mis entre trois et cinq siècles pour le faire. En 1992 pourtant, on pouvait observer la première carte du génome humain avant la publication de sa version définitive en 2003 par le programme de recherche international « Projet génome humain » dont le coût a dépassé les 3 milliards de dollars. Le mois dernier, l'OEB, l'Office Européen des Brevets, a récompensé les travaux du chercheur britannique Christopher Toumazou, qui a inventé une clé USB capable de décoder en quelques minutes l'ADN d'un patient, c'est-à-dire 3 milliards de nucléotides. Un exploit.. Il faut savoir que si on devait déplier la double structure à hélice de l'ADN, il s'étendrait sur environ 16 milliards de kilomètres.

Christofer Toumazou est diplômé de génie électrique. Il a mis au point des micropuces à haute efficacité énergétique pour téléphones mobiles. A 33 ans, il est devenu le plus jeune professeur de l'Imperial College London où il travaille sur des solutions combinant l'ingénierie électrique et la technologie des micropuces avec la biomédecine. Selon l'OEB, Christofer Toumazou a eu " Un parcours d'autant plus remarquable qu'il a arrêté ses études à 16 ans sans qualification ». L'OEB indique d'autre part que "la décision de Toumazou de plonger dans le monde des maladies génétiques est liée à son fils Marcus, qui souffre d'une forme de maladie rénale héréditaire rare. Son objectif était de mettre au point une technologie qui faciliterait la détection précoce et aiderait ainsi la médecine à aller dans le sens de la prévention ".

Cette invention constitue une énorme avancée dans le domaine médical. Les tests se présentent sous la forme d'un « laboratoire sur une puce », des semi-conducteurs organiques et des capteurs qui utilisent de très faibles quantités d'agents chimiques pour effectuer des tests sur le terrain. La puce peut ensuite être insérée dans une clé USB et fournir des résultats consultables sur ordinateur au bout de 20 minutes. Il fallait auparavant attendre plusieurs semaines pour les obtenir.

Christopher Toumazou et ses équipes ont également inventé un " patch " doté d'une puce électronique qui transmet toutes les fonctions corporelles d'un patient, données ensuite transmises par SMS au médecin traitant. Ce dispositif est déjà utilisé dans certaines cliniques américaines. Ces mêmes équipes sont à l'origine d'un autre patch qui indique en temps réel le taux de glycémie des personnes diabétiques et qui leur injecte la dose d'insuline nécessaire.

Selon le chercheur " Dans vingt ans, ces inventions permettront aux médecins de prédire l'évolution de l'état de leur santé et non plus de lire dans le passé, j'en suis convaincu ".






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Janvier 2019 - 20:11 Doctolib lance sa plateforme de téléconsultation