techredac
 

Qarnot Computing - du chauffage gratuit grâce aux ordinateurs


Rédigé le Lundi 11 Mars 2013 à 14:19
Andrée Navarro


La start-up Qarnot Computing a été créée en 2010. Son objectif est d'utiliser la chaleur produite par des CPU (Control processing unit) ou supercalculateurs pour chauffer des installations industrielles ou des habitations.


Les radiateurs de calculs
Les radiateurs de calculs
A l'heure où le gouvernement français cherche des solutions innovantes pour réduire la facture énergétique, Qarnot Computing, une start-up de Montrouge dans la banlieue de Paris propose d'installer chez les particuliers des "radiateurs de calculs", c'est-à-dire des chauffages électriques composés de microprocesseurs montés sur des radiateurs.

Avec l'appui d'Oséo et de la Région Île-de-France, Qarnot Computing a mis au point ces drôles de machines qui procurent une chaleur douce à forte inertie et surtout gratuite. Il faut savoir qu'en France, 4 millions de foyers consacrent au moins 10% de leurs revenus à leurs dépenses de gaz ou d'électricité.

Les entreprises ont besoin pour réaliser calculs et stockage de données. Elles s'appuient sur de puissants serveurs informatiques hébergés le plus souvent dans des data-centers extrêmement énergivores puisque les plus gourmands consomment l'équivalent de l'électricité d'une ville de 100.000 habitants. Les calculs intensifs dégagent une énorme quantité de chaleur, dont le refroidissement représente 80% du coût du bâtiment.

L'idée de Qarnot Computing est de disperser les calculateurs dans des mini-centres de calcul montés sur un radiateur en aluminium chez les particuliers, qui pourront bénéficier de la chaleur qui s'en dégage.

Pour Paul Benoît, qui a breveté ce concept en 2010, l'idée "c'est la dispersion des serveurs, on étale les centres de calcul dans différents appartements: les informations sont donc disséminées chez des particuliers".

Qarnot Computing estime que d'ici à 5 ans, 100.000 radiateurs correspondant à 20 000 logements, pourront être opérationnels. Trente machines seront déjà installées le mois prochain dans les locaux de l'école Télécom Paris Tech. Durant l'été 2014, la start-up inaugurera également 300 radiateurs dans un logement social à Balard avec la régie immobilière de la ville de Paris.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 10:40 Apple va modifier ses iPhone en Chine