techredac
 

Pussy Riot - cyberattaque contre le tribunal qui les a jugées


Rédigé le Mardi 21 Août 2012 à 11:56
Andrée Navarro


Ce matin, pendant quelques heure, le site Internet du tribunal qui a condamné à deux ans de camp trois membres du groupe Pussy Riot pour "hooliganisme" et "incitation à la haine religieuse" après la sortie d'une "prière punk" contre Vladimir Poutine.


Free Pussy Riot
Free Pussy Riot
Le verdict du procès des Pussy Riot connait un retentissement international. Deux ans de camp semblent en effet disproportionnés et nombreuses sont les réactions sur le web pour soutenir les trois jeunes femmes – Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch et Maria Alekhina-. Caricatures et pamphlets ridiculisent le chef de l'Etat russe Vladimir Poutine.


Pendant quelques heures ce matin, une vidéo du chanteur homosexuel bulgare Azis, des images moquant le système judiciaire russe ainsi qu'une nouvelle chanson du groupe Pussy Riot, intitulée "Putin Lights up the Fires" qu'on peut traduire par "Poutine met le feu" étaient visibles sur le site du tribunal.