techredac
 

Pollution en Chine- des purificateurs d'air japonais


Rédigé le Dimanche 10 Février 2013 à 00:05
Andrée Navarro


Pollution oblige, les Chinois dépassent les querelles territoriales sino-nippones concernant les îles Senkaku, pour acheter massivement des purificateurs d'air haut de gamme japonais.


Pollution en Chine
Pollution en Chine
Selon Miyuki Nakayama, porte-parole du groupe Sharp «Les ventes de purificateurs d'air en Chine ont triplé en janvier par rapport à celles du même mois de l'an dernier».(…) «La raison est qu'ils sont très performants vis-à-vis des particules incriminées dans l'air de Pékin».

Les purificateurs électroniques éliminent l’intégralité des particules fines comme celles qui polluent actuellement les villes chinoises. Ils combinent un filtrage passif d'air et un traitement actif qui capture les particules en suspension, tout en émettant des ions positifs et négatifs pour les éliminer.

Sharp n'est pas le seul à se réjouir: Panasonic enregistre une progression de 120% et 260% pour Daikin qui  propose depuis plusieurs années des purificateurs d'air. «Nous n'exportons pas les mêmes modèles que ceux vendus au Japon, nous les concevons spécifiquement pour le marché chinois »

Ces derniers jours des pics de forte pollution atmosphérique à Pékin ont déclenché une ruée dans les hôpitaux de patients en détresse respiratoire. Des matières particulaires microscopiques et des gouttelettes liquides comprenant des aérosols, fumées, émanations diverses et poussières ont poussé de nombreux Pékinois à porter des masques. En Chine les particules dites fines, d'un diamètre de 2,5 micromètres et moins sont appelées PM2,5 ou particules respirables, car elles pénètrent dans les voies respiratoires encore plus profondément que les particules plus larges.  Or, selon Sharp, ses appareils permettent de supprimer 99% de ces particules fines.

Ces dix dernières années, les purificateurs avec filtres et projection d'ions négatifs sont devenus un équipement courant, mais encore assez coûteux. Il faut compter de 120 à 550 euros pour des modèles domestiques, en fonction du volume de la pièce.

La pollution est telle en Chine voisine qu'elle arrive jusqu'au Japon et inquiète les autorités. Vendredi ernier, le ministre japonais des Affaires étrangères a proposé au gouvernement chinois de discuter de ces questions afin de lutter conjointement contre cette pollution environnementale qui ignore les frontières.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Janvier 2019 - 16:04 Le site en ligne du Grand débat

Samedi 12 Janvier 2019 - 18:57 Chine - renforcement de la censure