techredac
 

Polémique autour de FaceApp l'appli qui vieillit les visages


Rédigé le Jeudi 18 Juillet 2019 à 13:37
Andrée Navarro



L'application gratuite FaceApp qui propose de transformer un visage en quelques clics grâce à une intelligence artificielle, connaît un joli succès depuis plusieurs jours. Elle est la plus téléchargée sur Google Play avec 100 millions d'utilisateurs, ainsi que sur l'App Store. Pourtant, FaceApp existe depuis 2017, mais l'appli connait un regain de popularité grâce à un challenge sur Facebook...

Là où le bât blesse c'est que l'application est la propriété d'une société basée en Russie et les utilisateurs doivent fournir un accès complet à leurs photos et à leurs données personnelles. La société est autorisée à utiliser les photos et autres informations téléchargées par les utilisateurs à des fins commerciales, y compris leurs noms, leurs portraits et leurs voix. Les conditions de service stipulent également que FaceApp peut continuer à stocker les données des utilisateurs après leur suppression de l'application.

La société a déclaré que les données pouvaient être conservées pour se conformer à "certaines obligations légales", mais qu'il n'y avait aucune limite quant à la durée de conservation des données. La politique de confidentialité de FaceApp stipule que toutes les informations collectées par l'application peuvent être stockées et transférées dans n'importe quel pays où FaceApp et ses affiliés opèrent....

Hier, l'appli controversée a fait l'objet de plusieurs mises en garde aux États-Unis. Un sénateur démocrate a appelé à ouvrir une enquête sur la société basée à Saint-Pétersbourg .




Alors prudence... Affaire à suivre...



Nouveau commentaire :