techredac
 

Pheme - l'algorithme qui détecte les contre-vérités sur Facebook et Twitter


Rédigé le Jeudi 3 Décembre 2015 à 04:30
Andrée Navarro


Plusieurs universités européennes travaillent à la mise au point d'un outil baptisé Pheme, qui devrait permettre de trier les informations sur les réseaux sociaux.


Le projet Pheme mené par des universités européennes pourrait aider à faire le tri dans les informations qui circulent sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter". Ce système européen sera testé pour la première fois par le site de Swiss Info d'ici un an et demi.

Financé par des fonds de la Commission européenne, Pheme est mené par la faculté de Sheffield, en Angleterre, avec l'aide d'universités en Allemagne et en Autriche. L'idée est née à la suite des émeutes de Londres, qui avaient suscité bon nombre de rumeurs sur les réseaux sociaux.

L'algorithme promis devrait classer les contenus qui tomberaient dans la catégorie désinformation, pure spéculation, controverse ou fausse information en s'appuyant sur des critères comme la nature de la source, la réputation de l'auteur, le texte lui-même (statut Facebook, légende photo ou tweet... ), ou les réactions qu'il provoque de la part d'autres internautes.

Pour le Dr Kalina Bontcheva, l'une des chercheuses du projet Pheme "Le problème avec les vérifications, c'est que cela prend beaucoup de temps et coûte de grands efforts. Ce qui n'est pas tenable quand on parle de couvrir des faits en cours, en temps réel",