techredac
 

Orlando : Facebook active le Safety Check aux US pour la 1ère fois


Rédigé le Mardi 14 Juin 2016 à 01:42
Andrée Navarro


La fonction Safety Check (Contrôle d'absence de danger en français) développée par
Facebook avait été activée avant Orlando en France dans le cadre des attaques terroristes du 13 novembre.


Lancée en 2014 et initialement conçue pour les catastrophes naturelles, la fonction Safety Check développée par Facebook permet à tous les utilisateurs situés dans une zone géographique affectée par un désastre ou un attentat de signaler à leurs amis qu'ils sont saints et saufs. Malheureusement, Facebook a du pour la première fois activer son «Safety Check » aux États-Unis a la suite de la fusillade survenue dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 juin dans une boîte de nuit d’Orlando en Floride, fusillade qui a fait au moins 50 morts et 53 blessés.

Concrètement, lorsque les internautes reçoivent un message de Facebook leur demandant s'ils sont en sécurité, il leur suffit de cliquer sur « Je suis en sécurité » pour signaler être hors de danger en cas de catastrophe. La page Safety Check permet également de rechercher un ami à l’aide de son nom ou d’autres informations sur son profil pour savoir s'il est bien en sécurité. Lorsqu’une personne a été signalée comme étant en sécurité, Facebook le fait savoir à ses amis par le biais du fil d’actualité et de notifications.

Entre janvier et mai 2016, la fonction Safety Check a été activée 17 fois (11 fois au cours des deux années précédentes). Cet outil a par exemple été utilisé lors des tremblements de terre en Équateur, des incendies d’Alberta au Canada, du cyclone au Bangladesh, des inondations et des glissements de terrain au Sri Lanka.