techredac
 

Nouvelles technologies et jeux vidéo pour aider à la reconstruction de Notre-Dame


Rédigé le Jeudi 18 Avril 2019 à 17:11
Andrée Navarro


De grandes entreprises et l'université de Vassar aux États-Unis ont fait savoir dès la fin d'incendie de Notre Dame, qu'elles possédaient des plans numériques de la cathédrale ou d'une de ses parties. Ces technologies vont-elles pouvoir aider à reconstruire la cathédrale de Paris ?


La conservation des monuments est la première raison de la numérisation. Beaucoup de numérisations servent à garder des traces avant des travaux. La numérisation peut-être utilisée dans les jeux vidéo, comme Notre-Dame dans Assassin's Creed d'Ubisoft, ou à des visites virtuelles de lieux inaccessibles au public ou en trop mauvais état. Les modélisations pour les cathédrales s'appliquent aussi aux objets les plus petits et fragiles indispensables pour rendre l'immersion dans une époque plus complète. Le rayon du laser est classé en catégorie 1, comme la lumière d'une ampoule. Il y a 20 ans, c'était en catégorie 3.

Deux méthodes de numérisation, extrêmement précises existent actuellement. La lasergrammétrie grâce à un scanner laser, qui fait de la mesure de points, en fonction de leur distance. Il transmet un maillage, ensuite on déplace le scanner, ainsi de suite. Aux États-Unis, les travaux d'Andrew Tallon, professeur à l'université de Vassar mais malheureusement décédé en novembre dernier, sur Notre-Dame comptent plus d'un milliard de points, avec une précision de l'ordre de cinq millimètres pour la synthèse finale.

On peut compter sur une deuxième méthode, la photogrammétrie: qui consiste à prendre différentes photographies d'un même endroit et de jouer sur la parallaxe pour créer du volume après traitement informatique.