techredac
 

MySOS – l'appli citoyenne gratuite pour sauver des vies


Rédigé le Mardi 17 Décembre 2013 à 14:22
Andrée Navarro


Lancée le 11 décembre dernier, l'application mySOS permet de mettre en relation un réseau de citoyens dans un périmètre de 3 kilomètres, prêts à aider ou à porter secours à toute personne rencontrant un problème de santé ou de sécurité.


MySOS
MySOS
MySOS réalisée en collaboration avec La Croix-Rouge et la Fédération Française de Cardiologie est disponible gratuitement sur smartphone. Cette application permet de déclencher une alerte qui multiplie les chances d’être secouru rapidement et efficacement. mySOS va permettre de sauver des vies puisqu'elle permet de contacter instantanément des proches préalablement identifiés comme contacts à avertir en cas d’urgence, par sms ou email, le SAMU, les pompiers ou la police ou des "anges gardiens mySOS" à savoir des personnes à proximité qui pourraient porter secours.

Selon le professeur Louis Lareng, fondateur du SAMU et Président d’Honneur du Comité scientifique de mySOS « C'est une application qui révolutionne notre rapport aux situations d'urgence, en matière de santé comme de sécurité. En s'appuyant sur la généralisation des smartphones et de l'internet mobile, elle démultiplie la capacité d'alerte des victimes tout en favorisant le développement de nouvelles solidarités citoyennes. » 

L'application propose de rejoindre un réseau d'"anges gardiens". Chacun peut en faire partie selon l'équipe de mySOS, Médecins, secouristes, policiers ou simples citoyens. mySOS permet de créer une carte contenant toutes vos informations personnelles et médicales pour l'afficher sur votre mobile, même lorsqu'il est verrouillé. L'application propose la liste des gestes qui sauvent et des guides pour savoir que faire si l'on est le témoin d'un étouffement ou d'un arrêt cardiaque.

Cette application est entièrement financée par les fonds personnels de son fondateur le banquier d'affaires Bernard Mourad, ému par le décès d'une vielles dame alors que son voisin était spécialiste en massage cardiaque. Dans les prochains mois, Bernard Mourad espère développer son système dans d'autres pays et il pense à de nouveaux objets comme les montres connectées ou les tableaux de bord des voitures.




Dans la même rubrique :
< >