techredac
 

Le pansement connecté de la start-up française Spinali Design


Rédigé le Mercredi 10 Octobre 2018 à 18:31
Andrée Navarro


En collaboration avec l’Inserm à Strasbourg, la start-up française Spinali Design, spécialisée dans l’intelligence artificielle et le numérique a mis au point un pansement connecté qui devrait être commercialisé fin 2019 pour une trentaine d'euros.


Spécialisée dans le numérique et l’intelligence artificielle, la jeune start-up mulhousienne Spinali Design vient de créer un pansement connecté qui détecte les infections,. Cette innovation a été rendue possible grâce à un partenariat avec l’unité biomatériaux et bioingénierie de l’Inserm à Strasbourg.

Comment ça marche ? Ce pansement intègre des agents antibactériens grâce à une puce électronique qu’il faut activer par un bouton-poussoir juste avant l’application sur la plaie. Ce pansement se connecte à une application smartphone pour échanger des données. Le pansement, étanche, peut se garder un mois.

Selon le docteur Marie-Hélène Metz Boutigue, directeur de recherche à l’Inserm. « Cela va intéresser les gens qui ont un système immunitaire déficient, les personnes âgées, les diabétiques, ceux qui ont une chimiothérapie et qui ont du mal à cicatriser, les plaies chroniques principalement ».

L'avantage de ce pansement est de pouvoir surveiller l’évolution d'une plaie dès le début d'une l’infection. Une alerte est alors émise grâce à un système visuel. Cette détection va libérer une substance active anti microbienne dans le pansement, le premier produit antibiotique. On appelle cette action du self-killing, c’est-à-dire que le pathogène fournit l’arme pour qu’on le tue.

Les pansements connectés vendus une trentaine d’euros, vont également permettre de réduire les temps et les couts des soins.