techredac
 

Le Président iranien critique la censure du Net


Rédigé le Lundi 8 Septembre 2014 à 11:42
Andrée Navarro


M. Hassan Rohani, le président iranien, vient de nouveau de critiquer la censure de l'internet. Pour lui, les méthodes répressives sont contre-productives.


On sait que les autorités iraniennes pratiquent un filtrage de l'internet afin d'empêcher les Iraniens d'avoir accès à des millions de sites politiques, d'informations ou à caractère sexuel, ainsi qu'aux différents réseaux sociaux. Hier dimanche, le Président iranien a défendu une plus grande liberté politique et culturelle dans le respect des valeurs de la République islamique.

Selon M. Hassan Rohani, dans un discours retransmis en direct par la télévision d'État «Certains pensent qu'on peut régler les problèmes en construisant des murs. Vous créez des filtres, ils créent des proxys. Cela ne marche pas» (…) «Il n'y a pas d'autre méthode que la persuasion, la force ne donne aucun résultat» (…) il faut «convaincre les jeunes».

Le président Rohani va toutefois devoir prendre en compte une polémique orchestrée par certains conservateurs, concernant la décision de son gouvernement d'étendre la licence 3G à deux grands opérateurs téléphoniques iraniens. Ces conservateurs s’inquiètent de la possibilité pour les usagers d'utiliser la visiophonie. Pourtant, le ministère des Télécommunications a confirmé que les services de visiophonie ne seraient pas ouverts sur le territoire. A noter que la visiophonie n'existait pas chez le premier opérateur à bénéficier de la 3G.