techredac
 

La technologie permet de déchiffrer une Bible vieille de 1 500 ans


Rédigé le Lundi 3 Août 2015 à 12:39
Andrée Navarro


C’est au milieu des cendres, dans une synagogue d’Ein Gedi, qu’un parchemin calciné a été découvert en 1970. A l'époque il était impossible d’en déchiffrer le contenu. La technologie a permis de dérouler le parchemin qui faisait partie d’une Bible vieille de 1 500 ans


Conservé dans un coffre climatisé et maintenu dans l’obscurité par l’Autorité des Antiquités, ce parchemin a été scanné en 3D par la compagnie israélienne Merkel Technologies. Le résultat de ce scan a été transmis pour décryptage au département des sciences de l’informatique de l’université de Kentucky qui a développé un logiciel d’imagerie spécifique. La semaine dernière, les premières images lisibles ont été publiées.

Pour Pnina Shor, de l’Autorité Israélienne des Antiquités, lors d’une conférence de presse à Jérusalem «Après les manuscrits de la mer Morte, il s’agit de la découverte la plus significative d’une Bible écrite » (...) « Nous ne savions pas ce qui était caché, la technologie de l’époque ne nous permettait pas d’y accéder» (....) «le fragment de sept centimètres de long contient les huit premiers versets du Lévitique de la Bible qui expose les règles des sacrifices rituels».

Selon le professeur américain Brent Seales il est encore trop tôt pour savoir s’il est possible de tirer d’autres informations du parchemin.