techredac
 

La technologie crée plus d’emplois qu’elle n'en détruit


Rédigé le Mardi 18 Août 2015 à 13:33
Andrée Navarro


Selon une étude diligentée par la société de conseil Deloitte et reprise par le quotidien britannique The Guardian, la technologie n'aurait pas détruit les emplois, bien au contraire.


La société de conseil Deloitte souhaitait faire le point sur la relation entre l’emploi et la montée de la technologie au Royaume-Uni. Les économistes ont utilisé des données qui remontent à 1871 : les recensements en Angleterre et au Pays de Galles pendant 140 années.

Selon les économistes Ian Stewart, Debarpratim De et Alex Cole « La tendance dominante est que la contraction de l’emploi dans l’agriculture et l’industrie par exemple, est plus que compensée par une croissance rapide dans les secteurs des services, des soins, de la création ou encore des affaires » (...) « Les machines vont s’attaquer aux tâches plus répétitives et laborieuses  ».

Selon cette étude, la technologie a provoqué des pertes d’emplois certes, mais ce sont les métiers « difficiles, dangereux et ennuyeux » qui ont décliné. La technologie a provoqué la quasi disparition de certains secteurs. En 1871 par exemple, 6,6% de la population active en Angleterre et au Pays de Galles étaient des ouvriers agricoles. Aujourd’hui, on en compte 0,2%, soit une baisse de 95%.

Retrouvez l'étude sur The Guardian