techredac
 

La recherche sur les cellules souches et les embryons humains à l'Assemblée Nationale


Rédigé le Vendredi 29 Mars 2013 à 04:26
Andrée Navarro


Les députés ont commencé hier jeudi l'examen d'une proposition de loi qui autorise, de manière encadrée, les recherches sur les embryons humains et les cellules souches.


Recherche sur les cellules souches
Recherche sur les cellules souches
Depuis 2004, la recherche sur l'embryon et les cellules souches est interdite en France, sauf dérogations. En 2011, à l'occasion de la révision des lois sur la bioéthique, le Parlement a reconduit ce régime d'interdiction.. et de dérogations puisque 36 équipes françaises effectuent actuellement des recherches sur les cellules souches embryonnaires humaines.

L’Assemblée Nationale a commencé le 28 mars l'examen d'une proposition de loi des Radicaux de gauche, proposition qui autorise, de manière encadrée, la recherche sur les embryons et les cellules souches. Le texte a déjà été adopté au Sénat en décembre dernier, et doit être définitivement validé par les députés. 

Le nouveau texte présenté à l’Assemblée va donc autoriser la recherche, à quatre conditions : le projet devra être « scientifiquement pertinent », avoir « une finalité médicale », « respecter des garanties éthiques » et « ne pouvoir être conduit qu'avec des embryons humains ».  

Les défenseurs de la proposition de loi en espèrent des vertus thérapeutiques. Les opposants dénoncent des tripatouillages génétiques. 





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Janvier 2019 - 20:11 Doctolib lance sa plateforme de téléconsultation