techredac
 

La Bibliothèque Nationale de France et la numérisation


Rédigé le Dimanche 10 Février 2013 à 10:28
Andrée Navarro


La numérisation du patrimoine considérable dont la France a hérité va nécessiter plusieurs décennies. Pour la BNF, la Bibliothèque Nationale de France, qui conserve des dizaines de millions de documents, la priorité est d'accélérer le processus, de numériser ses collections et de les mettre en ligne.


Gallica
Gallica
Fin 2012, la bibliothèque numérique Gallica a franchi le cap des 2 millions de documents en accès libre. Cette masse considérable s’enrichit chaque année au rythme de 10 millions de pages et de centaines de milliers d'images, avec désormais des versions pour supports mobiles.

Une telle croissance est rendue possible grâce à la subvention que le Centre National du Livre verse à la BNF pour la numérisation de ses ouvrages, complétée par les moyens assez limités de la bibliothèque qui inclut désormais chaque année plusieurs dizaines de milliers de documents fournis par d'autres bibliothèques françaises. Les documents libres de droit disponibles sur Gallica peuvent être réutilisés sans restriction pour l'enseignement et la recherche.

Cet acquis est impressionnant mais ne doit pas occulter ce qui reste encore à faire c’est-à-dire des pans entiers des collections de la BNF numérisés à un rythme beaucoup trop lent (manuscrits, disques, etc.).

En accord avec le ministère de la Culture et de la communication, la BNF a souhaité bénéficier du Programme des Investissements d'Avenir, placé sous l'autorité du commissariat général à l'investissement (l'ex-grand emprunt). Ces concours ne sont débloqués qu'à l'occasion de partenariats avec des entreprises et de projets dont la viabilité économique reste encore à démontrer.