techredac
 

L'Elysée donne 2 mois à Google pour trouver un accord avec les éditeurs de presse


Rédigé le Mardi 30 Octobre 2012 à 11:17
Andrée Navarro


Taxe Google - Le président exécutif de Google, Éric Schmidt s’est entretenu comme prévu à l’Élysée avec François Hollande. Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, et Fleur Pellerin, ministre déléguée à l’Économie numérique, ont participé à cette réunion.


Rencontre Hollande/Schmidt
Rencontre Hollande/Schmidt
Dans un communiqué, l’Élysée confirme que François Hollande « a indiqué à son interlocuteur que le développement de l'économie numérique appelait une adaptation de la fiscalité afin de mieux appréhender le partage de la valeur ajoutée et le financement de la création de contenus sur chaque territoire ». D’autre part, le chef de l’État français a « souhaité que des négociations puissent rapidement s'engager et être conclusives d'ici la fin de l'année entre Google et les éditeurs de presse ».


L’Elysée donne donc deux mois à Google pour trouver un accord avec les professionnels de la presse française, « le dialogue et la négociation entre partenaires » lui paraissant être « la meilleure voie ». Si aucune négociation n’aboutissait d’ici fin 2012, « une loi pourrait intervenir sur cette question, à l'instar du projet en cours en Allemagne ».


Google a tout intérêt à trouver un accord avec les éditeurs de presse d'ici la fin de l'année car il pourrait obtenir un cadre moins rigide que celui d'une loi. Rappelons que le puissant moteur de recherche américain a menacé il y a quelques semaines de déréférencer les sites de presse français, au cas où une loi serait votée en sa défaveur.