techredac
 

Google Earth Engine : pour pister la déforestation en Amazonie - vidéo


Rédigé le Jeudi 16 Août 2012 à 11:07
Andrée Navarro


La plateforme Google Earth Engine est un outil d’analyse scientifique grâce auquel l’ONG brésilienne Imazon a pu diviser par deux le temps nécessaire pour émettre une alerte en cas de déforestation ou de dégradation.


Déforestation au Brésil
Déforestation au Brésil
L’Amazonie, la plus grande forêt au monde, couvre 5,5 millions d’hectares, dont 40 % sont situées en Bolivie,  Colombie,  Équateur, Guyane, Pérou, Surinam et Venezuela. Une dizaine d’ONG de ces différents pays ont lancé un programme de formation pour familiariser leurs experts aux nouveaux outils mis au point par Google et Imazon. Au Brésil, des activistes et des tribus autochtones ont reçu des centaines de smartphones Android pour surveiller l’avancée des champs de soja, des chercheurs d’or, des bûcherons clandestins et des autres menaces qui pèsent sur la jungle.


Grâce à Google Earth Engine les tribus indiennes peuvent évaluer les quantités de CO2 stockées dans leurs forêts, afin qu’elles s’engagent à les préserver et puissent vendre des crédits carbone aux entreprises désirant compenser leurs émissions.


Carlos Souza, responsable d’Imazon, souhaite que l’ensemble de la forêt amazonienne puisse bénéficier des ces avancées. « Désormais, l’objectif est de transférer à d’autres pays la technologie et l’expérience développées avec Google au Brésil. »