techredac
 

France - premières greffes de larynx artificiel


Rédigé le Mardi 8 Octobre 2013 à 14:53
Andrée Navarro


Les premières greffes de larynx artificiel en titane sont françaises. Elles ont permis aux malades de respirer et manger presque normalement pendant quelques mois.


Larynx artificiel
Larynx artificiel
Les personnes qui ont subi une laryngectomie vont se réjouir de cette nouvelle. Mise au point par l'équipe du Pr Christian Debry, chef du service de chirurgie ORL au CHU de Strasbourg, une prothèse de larynx a été posée pour la première fois au monde sur un patient en juin 2012. Quatre volontaires l'ont expérimentée depuis cette date. La société PROTIP, qui a participé à la mise au point de l'implant, en a communiqué les résultats le 7 octobre.

Ce larynx artificiel est constitué de titane, un biomatériau choisi pour sa résistance et son acceptabilité par le corps humain,  se pose en deux temps. La première opération consiste à retirer le larynx du patient et à le remplacer par une «bague» que le chirurgien accole à l'extrémité de la trachée. Six semaines plus tard, un deuxième élément comportant un système de valves, est fixé sur la bague. Ces valves permettent au patient de respirer et de déglutir, les deux fonctions du larynx les plus difficiles à restituer.

Cinq personnes ont été opérées à Strasbourg. Les trois premières se sont vu retirer l'implant après un mois, trois mois et un an, car elles étaient trop faibles pour le supporter. Les deux autres sont entre deux opérations.
«Nous avons appris énormément de ces patients. Cela nous a déjà permis de mettre au point une nouvelle version améliorée du système de valves » explique le Pr Debry pour lequel les trois extractions ne sont pas synonymes d'échec.




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Janvier 2019 - 20:11 Doctolib lance sa plateforme de téléconsultation