techredac
 

France - internet dans tous les trains d'ici fin 2016


Rédigé le Mercredi 11 Février 2015 à 00:02
Andrée Navarro


Toutes les gares et tous les trains français seront connectés à internet fin 2016. C'est ce à quoi s'engage la SNCF qui prépare sa grande révolution numérique.


«Toc toc toc, la SNCF : on peut se voir pour discuter Wi-Fi dans le train ? »....En octobre dernier, Axelle Lemaire, la secrétaire d’État chargée du numérique envoyait un tweet à la SNCF sur l’absence de Wi-Fi dans les trains. Sa demande a reçu un écho favorable puisque la révolution numérique de la SNCF est en marche. Elle sera accompagnée par les opérateurs mobiles Orange, SFR, Bouygues et Free ainsi que par l'Arcep, le régulateur des télécoms.

Selon Guillaume Pepy, le président de la SNCF «sans faire de fausse promesse, sans doute d'ici la fin de 2016, l'ensemble des trains français pourra recevoir correctement internet ». D'ici là, des rames spéciales sillonneront le réseau dès mars, pour élaborer une carte de France des connexions 3G/4G afin d'améliorer cette couverture. Le recours à la Wi-Fi  sera nécessaire dans certaines gares et dans le TGV. D'ailleurs un appel d'offres est en cours pour équiper les TGV d'un accès à internet. Le résultat sera être connu fin juin.

L'ensemble des processus de production, d'entretien, de maintenance vont également évoluer. Les agents SNCF, la maintenance du matériel et la surveillance du réseau se feront sur tablette, ce qui va permettre, de dématérialiser la documentation et les procédures, et faciliter le traitement et l'analyse des données. Le groupe SNCF prévoit un budget annuel de 150 millions d'euros par an pour les trois ans de déploiement de ce plan baptisé #DIGITALSNCF.

Enfin, pour investir dans les starts-up qui participent à sa transformation digitale, la SNCF va créer dès juin un fonds d'investissement, doté de 30 millions d'euros en 3 ans, qui investira dans 12 à 15 projets. Les bonnes idées en interne seront regroupées au sein du store.SNCF, développé « sur le modèle de l'Apple Store », tandis que les chefs de projets digitaux, développeurs et utilisateurs, mèneront leurs projets depuis Paris, Toulouse, Nantes, Lyon et San Francisco, pour « fédérer une vaste communauté digitale SNCF capable d'emporter avec elle l'entreprise dans cette évolution ».