techredac
 

France - forte progression des contenus pédopornographiques sur Internet en 2015


Rédigé le Jeudi 10 Mars 2016 à 23:06
Andrée Navarro



Fondée en 1997, l'AFPI (ex-AFA), qui compte parmi ses membres Orange, SFR, Bouygues Telecom, Google, Facebook, Twitter ou Microsoft, a créé un service de signalement en ligne des contenus illicites baptisé Point de Contact.

Selon un rapport de l'AFPI, l'Association française des prestataires de l'Internet "Le nombre d'URL reçues a quasiment doublé entre 2014 et 2015 (+81%). Plus de 43% des signalements reçus dans cette catégorie ont été qualifiés d'illégaux, soit près de 5000 URL, contre 30% en 2014". Cette association a reçu 8031 signalements concernant la pédopornographie en 2015 contre 5827 en 2014. 11 196 URL - un signalement peut contenir plusieurs URL - ont été signalées en raison de leur caractère pédopornographique, soit 81% de plus qu'en 2014. Sur ce nombre, 43% ont effectivement été qualifiées d'illégales, soit 4875 sites - un chiffre 2,6 fois plus élevé qu'en 2014 - et 4616 contenus ont pu être retirés.

Toujours selon ce rapport, il est toujours difficile de faire supprimer les contenus illégaux hébergés à l'étranger. Les chiffres sont même plus mauvais qu'en 2014 : 76% seulement d'URL supprimées contre 94% en 2014. En France, le taux de retrait est de 100%.

D'autre part, ce rapport souligne une forte augmentation des incitations au terrorisme. "Les analystes de contenus de l'AFPI ont reçu 2674 URL renvoyant vers des contenus incitant au terrorisme contre seulement 40 en 2014. 209 ont été qualifiés d'illégaux et 54 retirés de la toile".



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 12 Janvier 2019 - 18:57 Chine - renforcement de la censure