techredac
 

Facebook - 1,5 million vidéos de l'attaque de Christchurch supprimées


Rédigé le Dimanche 17 Mars 2019 à 15:06
Andrée Navarro


L'auteur de la fusillade qui a coûté la vie à 50 personnes dans deux mosquées de Christchurch, a diffusé les images du massacre sur Facebook pendant dix-sept minutes en utilisant l'application LIVE4, qui permet de diffuser en direct sur Facebook des images tournées à partir de caméras portatives.


Dans les vingt-quatre heures qui ont suivi l'attaque contre deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, Facebook dit avoir supprimé à travers le monde 1,5 million de vidéos de la tuerie (1,2 million de ces vidéos ayant été bloquées dès leur téléchargement).

Sur Twitter, Mia Garlick, responsable de Facebook en Nouvelle-Zélande précise "Nous continuons de travailler vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour supprimer ces contenus en mobilisant des moyens technologiques et humains". (...) "Par respect pour les personnes touchées par cette tragédie et les préoccupations des autorités locales, nous supprimons aussi toutes les versions modifiées de la vidéo qui ne montrent pas de contenu choquant".

Les premières images ont d'abord été postées sur Facebook, avant d'être partagées sur Twitter et YouTube ainsi que sur WhatsApp et Instagram. Facebook a indiqué avoir été alerté par la police mais les vidéos ont été visibles sur ces plateformes pendant des heures.

Pour Alex Zhukov, fondateur et directeur des technologies de VideoGorillas, qui a développé LIVE4, l'application est conçue de telle manière que les images tournées sont directement transmises sur Facebook sans possibilité de les vérifier avant diffusion. La responsabilité des contenus ainsi diffusés "incombe entièrement et uniquement à la personne à l'origine de ce stream".