techredac
 

Ecosia - le moteur de recherche alternatif soucieux de l'Environnement


Rédigé le Lundi 2 Septembre 2019 à 15:36
Andrée Navarro


Le moteur de recherche alternatif Ecosia qui permet de planter des arbres grâce aux revenus publicitaires générés par les requêtes de ses utilisateurs, a franchi le seuil des 15 millions d'utilisateurs fin août.


Face aux incendies qui ravagent la forêt amazoniennes, de nombreux internautes ont décidé de modifier leur utilisation d'internet en se dotant d'un nouveau moteur de recherche. Le 29 août, le moteur de recherche Ecosia
lancé en 2009 et qui consacre l'essentiel de ses revenus à la reforestation, est devenu la première application gratuite téléchargée sur l'Apple store français, devant WhatsApp et Instagram.

En deux semaines, Ecosia est passée de 12 à 15 millions d'utilisateurs dans le monde. Le nombre de téléchargements de 20.000 par jour à environ 230.000, soit une progression de 1.150 %. Ce moteur de recherche alternatif a notamment été en tête des applications mobiles téléchargées au Brésil. En France, le nombre d'utilisateurs a quant à lui progressé de 1,1 à 1,5 million.

Le modèle économique est très engagé pour l'environnement. En effet, l'entreprise affecte 80 % des revenus publicitaires qu'elle réalise à des projets de reforestation partout dans le monde. Selon Ferdinand Richter, le responsable France d'Ecosia "En août, il y a de fortes chances pour que l'on dépasse le million d'euro alloué à la reforestation". Au mois de juillet, 815.378 €, soit 80 % des recettes excédentaires de l'entreprise, ont ainsi contribué au reboisement.

Ecosia annonce vouloir planter 2 millions d'arbres supplémentaires dans les 12 prochains mois avec ses partenaires de la reforestation au Brésil. "Nous agissions déjà au Brésil, pour le reboisement de la forêt atlantique qui est en grand danger, avec également un programme de lutte contre les feux de forêts, bien connu dans la région".

Ecosia a planté plus de 60 millions d'arbres dans 17 pays. De l'Indonésie au Pérou, en passant par le Kenya ou le Malawi, l'entreprise allemande s'associe à des associations locales afin de planter des arbres dans des régions où le besoin se fait ressentir.

Soucieux de son empreinte carbone, le moteur de recherche l'entreprise a ouvert sa propre centrale solaire outre-Rhin. Les serveurs sont alimentés à 100 % par énergie renouvelable.