techredac
 

EULeaks - la plate-forme des Ecologistes européens pour les lanceurs d’alerte


Rédigé le Mercredi 28 Septembre 2016 à 00:48
Andrée Navarro


Confrontés en 2014 à la difficulté d’accéder aux documents dans le cadre des révélations LuxLeaks, des élus écologistes ouvrent une plate-forme où pourront être déposés en toute sécurité des documents jugés d’intérêt public.


Une douzaine d’élus écologistes européens, dont les Françaises Eva Joly et Michèle Rivasi, le Belge Philippe Lamberts, ou l’Allemand Sven Gielgold, lancent ce 27 septembre la plate-forme EUleaks sur laquelle les «lanceurs d’alerte » sont invités à déposer en toute sécurité des documents jugés d’intérêt public. Leur anonymat sera garanti car les destinataires des documents n’auront aucun moyen d’entrer en contact avec eux à l’exception du courriel.

Comment ça marche ? Après s’être connectées à la plate-forme via le navigateur TOR, les sources devront remplir un questionnaire destiné à vérifier le sérieux des documents. Les lanceurs d'alertes pourront préciser la manière dont ils souhaitent que leurs informations soient exploitées, et leur degré de sensibilité.

Selon Eva Joly « Si elle avait existé lors de l’affaire Volkswagen, cette plate-forme aurait permis de révéler très tôt les dysfonctionnements des contrôles en Europe. Car beaucoup savaient que ceux-ci étaient truqués. De la même façon, peut-être aurions-nous eu connaissance de la société offshore de Neelie Kroes » . Toujours selon l'’eurodéputée «La maison Europe souffre d’un problème d’opacité, comme l’a montré l’affaire des LuxLeaks sur laquelle, nous, députés européens, avons eu beaucoup de mal à obtenir des informations de la part de la Commission européenne. »

EUleaks.eu a reçu le soutien d’Antoine Deltour, le lanceur d’alerte des LuxLeaks dans un mail adressé à Eva Joly « Je soutiens EULeaks car la démocratie ne peut pas s’épanouir dans l’opacité. Les institutions politiques ont besoin de lanceurs d’alerte ».