techredac
 

Dépistage du cancer - bientôt un test sanguin?


Rédigé le Mardi 19 Août 2014 à 17:40
Andrée Navarro


Au Japon, le Centre national du cancer au Japon travaille sur la mise au point d'une méthode capable de diagnostiquer à un stade précoce 13 types de cancer grâce à un test sanguin.


Cette méthode permettrait de dépister des cancers du sein, de l'estomac, de l’œsophage, du poumon, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas, du côlon, de l'ovaire, de la prostate et de la vessie. Elle pourrait d'autre part aider à la détection précoce de pathologies dégénératives comme la maladie d'Alzheimer.

Ce projet japonais de 7,9 milliards de yens, soit 57 millions d'euros, mené par l'Organisation japonaise des nouvelles énergies et technologies industrielles (Nedo), permettra de vérifier la présence dans le sang de micro-acides ribonucléiques (microARN). Leur augmentation signale souvent le développement d'un cancer. Plus de 2.500 variétés de ces molécules ont déjà été recensées dans le corps humain. Elles pourraient être utilisées comme "marqueurs" afin de détecter les cancers.

Si les recherches aboutissent, cette méthode s’avérerait beaucoup plus rapide que la batterie d'examens pratiqués actuellement. Ce projet s'appuiera sur les données de 65.000 patients fournies par le Centre national du cancer. Selon Tomomitsu Hotta, président du centre, si un premier test mondial de haute précision peut être développé au Japon " cela pourra rallonger de plusieurs années la durée de vie des gens et contribuer au développement des industries japonaises".




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Janvier 2019 - 20:11 Doctolib lance sa plateforme de téléconsultation