techredac
 

COP 21 - 39 grandes entreprises françaises s'engagent contre le réchauffement climatique


Rédigé le Vendredi 27 Novembre 2015 à 01:45
Andrée Navarro


Du 30 novembre au 11 décembre 2015 se tiendra à Paris la COP21, la 21ème Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques. Les pays développés se sont engagés, à Copenhague en 2009 et à Cancun en 2010, à mobiliser 100 milliards de dollars par an d’ici 2020 pour aider les pays en développement à faire face au dérèglement climatique.


Ces 100 milliards peuvent provenir de sources publiques et privées, y compris innovantes. Dans le cadre de la COP 21, 39 grands groupes français se sont engagés à lutter contre le réchauffement climatique : Aéroports de Paris, Alstom, Areva, Arkema, Auchan, Avril, BNP Paribas, Carrefour, Crédit Agricole SA, Danone, EDF, Eiffage, Elior, Engie, JCDecaux, Kering, Kingfisher, LafargeHolcim, La Poste, Legrand, L’Oréal, Michelin, Orange, Publicis Groupe, RATP, Rexel, Saint-Gobain, Sanofi, Schneider Electric, SCOR SE, SNCF, Société Générale, Solvay, Suez, Total, Valeo, Veolia et Vinci

Depuis le 26 novembre, une éolienne est installée sur les champs Élysées. Elle sera en fonction à partir du 29 novembre (s'il y a du vent). 440 panneaux solaires vont également fournir de l'énergie, en principe suffisamment pour éclairer tous les Champs-Élysées pendant une semaine. C'est l'enseigne suédoise Ikea, qui s'est lancée dans la production d’énergies renouvelables qui a organisé cet événement sur la plus belle avenue parisienne.

Au Grand palais, c'est Veolia qui œuvre dans la gestion du cycle de l’eau, la gestion et la valorisation des déchets et la gestion de l’énergie, qui va inviter le public au "pays des 2°c". C'est une exposition pour montrer comment il est possible de limiter le réchauffement grâce aux nouvelles technologies, en produisant par exemple de l’énergie avec des déchets agricoles, en récupérant dans les décharges le méthane qui se produit naturellement.

Lundi 30 novembre Bill Gates et François Hollande vont lancer une grand initiative sur l’innovation. L'ancien patron de Microsoft a déjà promis d’investir 2 milliards de dollars dans les technologies vertes.