techredac
 

Automobile - le constat d'accident passe au numérique


Rédigé le Mercredi 19 Novembre 2014 à 11:14
Andrée Navarro


Voilà 50 ans qu'il existe le bon vieux constat automobile papier ! A partir du 1er décembre, il va passer à la version numérique sur smartphone pour simplifier son utilisation et accélérer le traitement des sinistres.


Hier mardi deux fédérations françaises d'assurances, la FFSA et la Gema, ont présenté le constat électronique qui reprend le principe de la version papier via une application gratuite téléchargeable sur l'Apple store et Google play (Androïd). L'e-constat permettra aux automobilistes immatriculés et assurés en France de déclarer un accident en quelques clics. Il ne va pas pourtant pas encore remplacer le constat amiable créé en 1964, qui permet aux assurés de décrire les circonstances d'un accident automobile afin de permettre à leurs assurances de déterminer les responsabilités et décider des indemnisations en conséquence. Cette version électronique propose de nouvelles fonctionnalités comme l'aide au remplissage de la déclaration ou la prise de photos des dommages.

Comment ça marche? S'il a téléchargé l'application, l'assuré peut pré-remplir ses données personnelles (état civil, numéro d'immatriculation, type de véhicule...). Pour dessiner le croquis de l'accident, le conducteur peut utiliser des éléments déjà dessinés et compléter avec un dessin tracé au doigt sur l'écran. Il peut aussi géolocaliser les lieux de l'accident. Le constat, signé avec le doigt est directement transmis a l'assureur. L'assuré reçoit alors un SMS de confirmation et une version Pdf par mail.

Pour Bernard Spitz, président de la FFSA "Tout le monde est gagnant, autant l'assuré que l'assureur car ce système est plus efficace". Les assureurs ont conclu un accord avec la Cnilafin que les données personnelles soient respectées. Pour l'assuré, l'utilisation du "e-constat" permettra d'être remboursé plus vite car tous les délais du traitement du sinistre seront raccourcis : expertise, prise en charge et remboursement.

La France compte environ 3 millions d'accidents de voitures par an et plus de 5 millions de constats. L'e-constat permettra donc une réelle économie de papier...