techredac
 

Attentats de Paris - comment signaler des contenus choquants


Rédigé le Mardi 17 Novembre 2015 à 20:09
Andrée Navarro


Les attentats du 13 novembre perpétrés à Paris et à Saint-Denis ont suscité des millions de réactions sur internet, une majorité de messages de soutien mais également des messages à contenus choquants ainsi que des vidéos de propagande ou des photos de victimes du Bataclan. Que faire pour signaler ces contenus indésirables ?


Le gouvernement français met à la disposition des citoyens un site permettant de dénoncer les contenus illégaux, comme l'incitation à la haine raciale ou les menaces, quel que soit le lieu où ils sont postés. Les liens incriminés sont par la suite contrôlés par la police et la gendarmerie. Si les contenus sont jugés illégaux, ils sont transmis aux sites où ils ont été publiés, qui doivent les effacer.

Quelles sont les règles en matière de diffusion d'images et de propagande ? Les sites d'information sont soumis au droit de la presse. Ils peuvent publier des images qui participent à la couverture d'une actu, sous réserve bien sûr que ces photos ne portent pas atteinte à la dignité des personnes. Les site d'info modèrent souvent les réactions avant leur publication et disposent de fonctions de signalement sur chaque message.

Quant aux réseaux sociaux, ils pratiquent une modération a posteriori c'est-à-dire que les contenus ne sont pas visés par un modérateur avant leur publication. Ce sont les internautes qui signalent les abus avant le retrait des contenus en vertu des lois de chaque pays. En France on pénalise l'apologie du terrorisme, des drogues, de la pédophilie, etc... Depuis les attentats du 13 novembre, le ministère de l'Intérieur a demandé à Twitter et Facebook d'empêcher l'accès à la photographie de l’intérieur du Bataclan et à certains messages appelant au terrorisme. Il faut noter que les contenus signalés par les autorités françaises ne sont masqués qu'en France, les internautes résidant à l'étranger peuvent voir certains contenus qui ne sont pas disponibles en France.

Youtube, la plateforme de vidéo de Google interdit «les vidéos choquantes d'accidents, de cadavres ou autres, censées choquer ou dégoûter». Les vidéos ne répondant pas à ces règles peuvent être signalées .




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Février 2019 - 02:08 France - plan d'action contre le Cyberharcèlement

Mardi 12 Février 2019 - 05:14 Le Pass Culture testé auprès de 10.000 jeunes

Vendredi 8 Février 2019 - 20:02 L'Académie française met son dictionnaire en ligne