techredac
 

CNRS - Ecrire et dessiner avec les mouvements des yeux


Rédigé le Dimanche 29 Juillet 2012 à 00:01
Andrée Navarro


Un chercheur français vient de mettre au point un système qui permet d'écrire et de dessiner sur un écran d'ordinateur grâce aux seuls mouvements des yeux. Cette invention va permettre de "redonner de la créativité" à des personnes très handicapées.


Oculomètre
Oculomètre
Il s'appelle Jean Lorenceau et  travaille au CNRS, plus exactement au Centre de recherche de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière. Ce chercheur vient de mettre au point un système qui permet d'écrire et de dessiner sur un écran d'ordinateur, uniquement  grâce aux mouvement des yeux. Ses travaux viennent d'être publiés dans la revue Current Biology.


Comment ça marche ?? Le système, encore au stade de prototype, dispose une page blanche sur un écran d'ordinateur devant le patient, sur laquelle ce dernier peut écrire de manière cursive, dessiner ou encore signer par le seul mouvement des yeux.


Jean Lorenceau travaille particulièrement avec des patients atteints de sclérose latérale amyotrophique - SLA ou maladie de Charcot -. Ces patients dont l'espérance de vie est limitée, perdent l'usage des membres et de la déglutition, et il ne leur reste souvent que l'oculo-motricité. Le chercheur a donc utilisé cette mobilité des yeux, et un oculomètre, c'est-à-dire un appareil qui capte les mouvements oculaires grâce à une caméra et analyse la direction du regard du sujet. Ce qui donne "la liberté de tracer ses propres figures" alors que "jusqu'à présent, on pensait que cela était impossible", souligne le CNRS dans un communiqué.

Ce qui posait problème jusqu’à présent, c'est que l'œil n'est pas capable de réaliser des mouvements réguliers sur un arrière-plan statique. Pour aider l'œil, ce spécialiste en neurosciences cognitives, a utilisé l’illusion d'optique "reverse-phi", découverte par l'Américain Stuart Anstis en 1970, qui donne "une sorte d'appui mouvant" aux yeux pour l'aider à réaliser des mouvements réguliers et non plus saccadés.


Le CNRS explique que l'illusion se produit lorsque, sur un écran, s'affichent quelques centaines de disques dont la luminance (intensité d'une source étendue dans une direction donnée, divisée par l'aire apparente de cette source) varie au cours du temps à une fréquence d'environ 10-15 Hertz .Lorsque son regard se déplace sur ce fond clignotant, le sujet a l’impression que les disques se déplacent avec le mouvement des yeux. Ce déplacement illusoire des disques donne aux yeux une sorte d'appui mouvant leur permettant de réaliser des trajectoires régulières et non saccadées. Avec deux à quatre sessions d'entraînement d'une demi-heure, il devient alors possible de maîtriser les mouvements de l'œil et donc de tracer des lettres et des figures sur l'écran.


Grâce à ce système, une personne bien entraînée peut écrire avec ses yeux à peu près à la même vitesse qu'avec sa main. Le CNRS souligne que si l'attention nécessaire pour tracer des figures peut devenir fatigante au début, l'entraînement permet de créer des automatismes qui facilitent l'écriture.


Si ce dispositif peut particulièrement servir à des personnes handicapées, on peut aussi l’envisager chez des sportifs, chirurgiens, pilotes ou danseurs, pour lesquels la précision du mouvement de l'œil est importante.