techredac
 

Argentine : le livre éphémère qui s’efface au bout de deux mois


Rédigé le Mercredi 18 Juillet 2012 à 00:01
Andrée Navarro


La maison Eterna Cadencia a lancé un concept extrêmement original : un livre dont les pages redeviennent blanches si les lecteurs ne s’y plongent pas au plus vite.


Eterna Cadencia
Eterna Cadencia
Ce concept de livre éphémère nous vient d’Argentine. C’est la maison d’édition Eterna Cadencia, installée à Buenos Aires, qui a mis au point «El libro que no puede esperar», qu’on peut traduire par «Le livre qui n’attend pas».


Ce livre est imprimé avec de l’encre qui disparaît deux mois après l’ouverture du sac hermétique dans lequel il est vendu. Les pages redeviennent blanches. Plus traces de caractères imprimés. Cette initiative vise à combattre la montée en puissance des eBooks qui font aux éditeurs traditionnels une concurrence de plus en plus rude.


Les Argentins ont adhéré massivement à cette idée puisque la maison d’édition est déjà en rupture de stock. Les témoignages recueillis montrent que le caractère éphémère de ce livre lui donne une dimension supplémentaire : c’est un ouvrage fragile auquel on s’attache davantage.

Eterna Cadencia projette d’étendre le concept à de nouveaux auteurs. «Cette fois, nous aurons la garantie que nos auteurs seront lus.». Il paraitrait que la moitié des ouvrages sur papier achetés ou donnés ne sont jamais lus. Certains ne sont jamais ouverts. Les lecteurs pensent qu’ils auront toujours le temps de s’y mettre… Avec le livre qui n’attend pas.. ils n’auront plus le temps… Belle idée